Ses satellites naturels

 

retour à la page Mars

 

Mars a deux petits satellites naturels, Phobos et Deimos, découverts par Asaph Hall en 1877 et baptisés du nom des deux écuyers du dieu de la Guerre. Ce sont des ellipsoïdes irréguliers respectivement de 26,8 X 22,4 X 18,4 km et 15 X 12,2 X 10,4 km. Phobos tourne autour Mars en 7 h 39 min sur une orbite quasi circulaire de 9 378 kilomètres de rayon, et accomplit de ce fait trois révolutions en une journée martienne. Deimos, plus éloigné, effectue sa révolution en 30 h 18 min sur une orbite quasi circulaire de 23 459 kilomètres de rayon. Leurs deux orbites sont inclinées de moins de 2° par rapport à l'équateur martien. A l'instar de la Lune par rapport à la terre, les deux satellites présentent toujours la même face vers Mars.

Phobos et Deimos sont tous deux de couleur sombre. Leur densité de 2 g/cm3 est semblable à celle des météoritiques dites chondrites carbonées. La surface de Phobos est constellée de cratères. Le plus gros d'entre eux, appelé Stickney, avec un diamètre de 11 kilomètres, fait presque la moitié du diamètre du satellite. Une série de sillons sont situés aux antipodes de Stickney ; ils sont interprétés comme des fractures causées par l'impact météoritique, qui aurait pu détruire Phobos.

Deimos a été observé à 22 kilomètres de distance par la sonde Viking 2. Les images obtenues montrent des détails de 3 mètres. Sa surface est moins cratérisée que celle de Phobos et la plupart de ces cratères sont peu profonds et recouverts d'une épaisseur de 30 à 50 mètres de poussières.

Les vitesses de libération de Phobos et Deimos sont respectivement de 15 m/s et 10 m/s. La fine poussière qui les recouvre devrait avoir une vitesse supérieure, et cette couche devrait mesurer bien moins de 1 millimètre d'épaisseur ; pourtant des rochers de 5 à 10 mètres de largeur semblent à moitié enseveli dedans. On ne comprend pas non plus pourquoi les cratères de Deimos sont davantage couverts de poussières que ceux de Phobos, dont la couche poussiéreuse atteint environ 1 mètre d'épaisseur.

Concernant l'origine des deux satellites martiens, certains pensent qu'il s'agit d'astéroïdes capturés par Mars. Toutefois, comme tous deux orbitent dans le plan de l'équateur martien, une origine commune à celle de leur planète mère est également possible.

 

retour à la page Mars

--- --- --- --- ---